Grupo Immosol

+34 965 047 843


Nous construisons vos rêves

Achetez directement du promoteur



Nous construisons vos rêves

Achetez directement du promoteur


Grupo Immosol

+34 965 047 843

Tout le monde connaît Alicante, l’une des villes les plus célèbres et les plus belles d’Espagne. Bien qu’elle soit surtout connue pour son bon climat, ses plages et ses sports nautiques, il y a d’autres éléments qui donnent du charme à cette ville: sa gastronomie méditerranéenne, sa culture et ses festivals… et son histoire qui n’est peut-être pas aussi mise en valeur qu’elle devrait l’être.

C’est pourquoi nous allons vous raconter aujourd’hui un petit bout de cette histoire. Petit mais important, à tel point que l’histoire que nous allons vous raconter aujourd’hui cache une légende, celle qui a donné son nom à la ville. Et c’est pour cela qu’aujourd’hui nous allons vous raconter l’histoire du château d’Alicante et la légende de la “Cara del Moro”.

Le Château de Santa Barbara

Tout d’abord, vous devez savoir qu’à Alicante, il n’y a pas un, mais deux châteaux. L’un d’eux est celui de San Fernando et l’autre de Santa Barbara. Aujourd’hui, nous allons enfin vous parler de ce dernier, certainement le plus célèbre et celui qui cache la légende de la “Cara del Moro” et qui a donné naissance au nom d’Alicante. Ce château est ouvert aux visites du public depuis 1963 et dispose de deux ascenseurs qui permettent un accès facile pour ceux qui souhaitent le visiter.

Le château de Santa Barbara fut nommé ainsi lorsque les arabes ont reconquis la ville. C’est le roi Alfonso X El Sabio qui a conquis la ville en 1248. Et il s’avère que celle-ci a eu lieu le 4 décembre, le jour de la fête de Sainte-Barbara, c’est donc pour cela que le château fut nommé ainsi.

Le château est situé au sommet de la montagne de Benacantil, un immense rocher de 166 mètres au-dessus du niveau de la mer. Depuis le sommet, ils pouvaient contrôler et surveiller à la fois la zone terrestre intérieure et l’ensemble du trafic maritime dans la région. Aujourd’hui, nous n’avons plus besoin de surveiller les bateaux, mais nous pouvons profiter d’une vue imprenable sur toute la région, y compris sur la ville d’Alicante, la baie et les montagnes.
Dans le château d’Alicante, nous pouvons observer trois éléments principaux, chacun d’entre eux furent ajoutés à différentes époques :

  • La tour d’hommage. C’est l’origine de l’ancienne forteresse, la tour actuelle date du 14ème siècle.
  • Les cours et pièces intérieures, comme le salón de Philippe II
  • Le Revellín del Bon Repós, la partie la plus moderne du château, datant du 18e siècle et qui comprend actuellement le parking et une statue honorant Félix Berenguer de Marquina, un célèbre soldat d’Alicante qui qui devint vice-roi du Nouveau-Mexique et capitaine général des Philippines.

Le château a subi des extensions et des réformes tout au long de son histoire. Il ne reste que très peu de la forteresse origniale.
La modification la plus importante fut que de nombreuses pièces ont été ajouté, les travaux ont duré deux décennies, et ont été achevés à l’époque de Philippe II.

En ce qui concerne son histoire, il faut dire que celle-ci a subis de nombreuses attaques et bombardements. Notamment des bombardements subis par des navires en 1691 ou ceux subis pendant la guerre de succession au début du XVIIIe siècle. Les bombardements ne sont pas la seule page noire de l’histoire du château de Santa Barbara.

Une des plus récente et des plus sombres est que le château était utilisé comme une prison. Ce fut pendant la triste guerre civile espagnole, et fut d’abord utilisée comme prison pour les prisonniers du camp opposé puis la ville a été reprise par ce côté en utilisant le château comme prison pour les prisonniers républicains.

La légende de la “La Cara del Moro”

Et la promesse est une dette, voici une belle légende qui garde aussi l’origine du nom de la ville d’Alicante et a également une relation avec ce château et son emplacement.

La légende de La Cara del Moro – ou du visage du Maure – remonte à l’époque du contrôle musulman de la ville. Cántara était la fille du calife arabe qui régnait sur Alicante à cette époque. Lorsqu’elle est devenue adulte, comme le voulait la coutume, son père se devait de la marier. Parmi les prétendants à ce mariage se trouvaient Almanzor et Ali.

Comme les deux plaisaient au père de Cántara et qu’il ne parvenait pas à se choisir l’un d’entre eux, il décida de les mettre au défi. Celui qui reussirait le défi pourrait épouser la jeune fille. Le défi était simple: ils devaient tous deux arriver à impressionner la princesse Cántara.

Ali fit un canal pour amener de l’eau jusqu’à Tibi tandis que Almanzor decida d’aller en Inde (un peu loin) afin de rapporter de la soie et des épices. Ali, qui était resté auprès de la princesse, s’enticha d’elle et ils tombèrent amoureux. Mais quand Almanzor revint de son voyage avec ses trouvailles indiennes, le calife ne pouvait que succomber à une telle beauté. C’est pourquoi sa décision fut de lui donner la main de sa fille et non à Ali. C’est pour cela qu’Ali décida de ne pas subir une vie de tant de douleur sans sa belle Cántara et il se jeta du haut de la falaise. La légende raconte que de là où il s’est jeté, l’eau a commencé à couler en permanence, et on parle aujourd’hui du marais du Tibi.

Et comme dans d’autres histoires similaires, Cántara, brisée par le chagrin, suivit bientôt aimé dans sa destinée. Elle s’est également jetée dans le vide du haut de la montagne de San Julián. Pour mettre un terme à la tragédie, le père de Cántara est également mort de chagrin, Almanzor s’est retrouvé seul et plein de richesses.

La légende raconte que le visage du triste calife est restée gravé pour toujours sur le mont Benacantil, exactement là où se trouve le château. Ce fut à partir de ce momento que cette montagne fut connue comme la “Cara del Moro”, qui n’est autre que le père de Cántara.

Si vous ne l’aviez pas encore remarqué, les deux protagonistes amoureux de notre L’histoire et la légende sont Ali et Cántara. Ce serait de là que les habitants de la ville ont choisi le nom de la ville: le nom d’Ali et Canté, pour se souvenir à jamais de l’histoire de ces deux amants.

Alicante est une ville qui a beaucoup d’histoire. Si vous voulez en faire partie, visitez nos appartements à Alicante.

Abrir el chat